.::. Tamtaminfo

La guerre de Liptako Gourma sera une guerre des clochers grâce à l’unité et la détermination des peuples à se défendre

La guerre de Liptako Gourma sera une guerre des clochers grâce à l’unité et la détermination des peuples à se défendre

La fameuse guerre de Liptako Gourma prédite par le ministre Kaziendé Léopold, paix à son âme, est en train de se faire sous prétexte de la défense de la démocratie. En réalité , c’est une guerre pour faire main basse sur les richesses du Liptako Gourma. Les peuples ont  compris,  ils se battront.

Mais elle ne sera pas meurtrière grâce à la maturité des peuples souverains d’Afrique.

Oui ! Elle ne sera pas meurtrière, les peuples souverains d’Afrique, se mobilisent  comme un seul homme pour dire non à une intervention militaire contre le peuple du Niger.
Les forces de défense et de sécurité des pays amis du grand Niger sont déjà en alerte, une délégation du Mali et du Burkina Faso vient apporter son soutien indefectible au peuple souverain du Niger en faisant le déplacement à Niamey.

L ‘Algérie voisine, la Mauritanie, la Turquie et la Fédération de la Russie ont déjà averti,  toute agression contre le Niger sera considérée comme une agression contre lesdits pays, la riposte sera sans pitié .

Au Nigéria voisin, où le président élu sans aucune expérience des affaires de l’Etat, devient le  nouveau cheval de troie de la France et de l’OTAN , les organisations socio-professionnelles, le SÉNAT, la deuxième Chambre,ont rejeté toute opération d’intervention militaire contre la république sœur du Niger. C’est un grand camouflé pour le nouveau cheval 🐎 de troie de la France et de l’OTAN, Bola Ahmed Tinubu.

Le stratagème qui consiste à utiliser les forces armées de la  Fédérale du Nigéria, comme facteur  pour faire intervenir l’OTAN en Afrique de l’Ouest, par la France, comme elle l’avait  fait en libye, dans  ses œuvres  de  déstabilisation des pays africains, a lamentablement échoué grâce à la vigilance des  jeunes  panafricanistes de l’Afrique de l’ouest.
Les peuples sont unis par des liens de fraternité et  de bons voisinages séculaires.

La France cherche par tous les moyens à agresser le Niger, à déstabiliser le Niger,
le peuple de Liptako Gourma est  resté débout, uni, soudé, prêt à se battre dignement.

Gloire, honneur, à la jeune génération montante des panafricanistes africains !

La Guinée Conakry, la Mauritanie, l’Algérie, les peuples souverains, du Nigéria, du Ghana, du Sénégal  de la Côte-d’Ivoire , de la Gambie, de Serria-Léone , de la Guinée  Bisau, du Liberia, ect,  s’insurgent contre toute agression militaire contre le peuple souverain du Niger.

L’ avertissement est clair, tout chef d’Etat africain qui fait droit aux injonctions du président français Emmanuel Macron , pour déclarer une guerre au peuple souverain du Niger, ses jours au pouvoir seront comptés,  incha Allah !

La patrie ou la mort les peuples souverains d’Afrique vaincront.

La guerre de Liptako Gourma aura bel et bien lieu, cependant, grâce à la détermination des peuples souverains d’Afrique , cette guerre ne sera pas désastreuse comme souhaitée par la France et certains pays  européens membres de l’OTAN, pour pouvoir continuer à piller les richesses.

La guerre sera une guerre des clochers grâce au rapport de force créé par les peuples souverains, d’Afrique, de la Turquie et de la Fédération de la Russie.
Certains chefs d’Etat de la CEDEAO et de  L’UEMOA, déconnectés des aspirations de leurs peuples ,n’oseront pas agresser le peuple souverain du Niger car leurs propres armées se retourneront contre eux .
L’ armée est une composante du peuple souverain, elle comprend bien la géopolitique et la géostratégie qui se dessinent à l’horizon, elle ne se laissera pas faire .

Les peuples souverains ouest-africains débout comme un seul homme ont désavoué les chefs d’Etat africains à la solde de la France pour déstabiliser  l’Afrique de l’Ouest.

La patrie ou la mort,  l’Afrique vaincra

L ‘Afrique doit s’unir ou périr.

À bon entendeur salut !

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *