Home ACTUALITE La première visite de travail de soixante douze heures , à l’intérieur du Niger profond, du Président de la République, est saluée par la majorité des nigériens, sans exception
ACTUALITE - Politique - 6 juillet 2021

La première visite de travail de soixante douze heures , à l’intérieur du Niger profond, du Président de la République, est saluée par la majorité des nigériens, sans exception

eabf7466-dfdc-4cdf-804d-6978bfc631fe

La première visite de travail dans le Niger profond , effectuée par le Président de la République, Bazoum Mohamed, du 1er juillet au  3 juillet 2021,  a été une grande prouesse  , elle a forcé l’admiration de la majorité des nigériens , sans exception d’appartenance politique ou religieuse.

Tous les nigériens, dans leur majorité ont  trouvé, d’une part, la mission présidentielle de trois jours, malgré l’insécurité et l’état très dégradé des pistes , dans la région de Diffa ,  en vue de manifester la solidarité des plus hautes autorités du pays, aux populations meurtries de Diffa et  d’autre part, le soutien indéfectible aux vaillantes forces de défense et de sécurité du Niger,  comme un grand acte louable, empreint du courage,de bravoure, de responsabilité politique et de simplicité.

Chaque homme a son style , sa manière , et sa façon de voir les choses.

Certains analystes trouveraient que le président de la République Bazoum Mohamed a un style de gouvernance, une manière de faire , différents  de son camarade et ami , l’ancien Président de la République, Issoufou Mahamadou, ce qui nous paraît juste , vrai et normal .

Le Président Bazoum Mohamed est un  philosophe de formation , enseignant de carrière et  syndicaliste engagé  et le Président Issoufou Mahamadou est ingénieur des mines, administrateur des sociétés minières de carrière et ancien syndicaliste .
Ils se sont  tous orientés vers la carrière politique, donc ils ont la carrière politique et la conviction d’être socialiste en commun .
Donc chacun a son style et sa façon de conduire les affaires publiques, mais les objectifs qu’ils se sont fixés dans les trois programmes de la renaissance, sont sensés converger vers le développement économique et social du Niger.

Cependant, ceci ne veut pas dire que les deux personnalités sont diamétralement opposées,en effet, le programme sur la base duquel le président Bazoum Mohamed a été élu repose sur les orientations données par le PNDS/ TARAYYA , dont le premier président était le président, Issoufou Mahamadou.
Ils se réclament tous socialistes, ils sont issus du même parti, le Parti Nigérien pour le Democratie et le  Socialisme, le PNDS/TARAYYA.
Il est  très tôt  pour nous de comparer les deux styles de  gestions politiques et administratives, dans cent jours , avec du recul, il appartiendrait aux historiens et politologues, de porter des jugements scientifiques objectifs et de nous aider ainsi  à tirer les leçons qui s’imposent.

Il faudrait pas perdre de vue  également que le Président Issoufou Mahamadou, qu’on le veule ou pas , représente  aujourd’hui, de fait ,  l’autorité morale du parti politique PNDS/TARAYYA.

Le Président Hama Amadou est  aussi une autorité morale pour le parti MODEN FA LUMANA,  deuxième force politique du Niger, mais cela ne veut pas dire aussi  que les lieutenants du Président Hama Amadou, ancien président de l’assemblée nationale,  ancien allié du président Issoufou Mahamadou,  qui sont actuellement à l’assemblée nationale et la tête  de certaines communes du Niger, ont le même style de gouvernance que leur autorité morale.

Le fait que le président Bazoum Mohamed ait un style de gouvernance différent de celui du président Issoufou Mahamadou, pour atteindre les objectifs fixés par le programme acte III, de la renaissance, n’est pas un mal en soi, c’est plutôt une grande nécessité, une  chance pour pouvoir corriger certaines erreurs de la gouvernance passée, afin d’avancer, de consolider et de  rénover.

Certes , certains acteurs de la société civile  et certains  militants des partis politiques de l’opposition, par honnêteté, ont  reconnu que la première visite de travail dans le Niger profond du Président de la République, Bazoum Mohamed , est une grande prouesse qui force l’admiration et  des encouragements.

Nous pensons que ceux qui trouvent que ces  bonnes appréciations portées par certains acteurs de la société civile  ou certains  militants des partis politiques de l’opposition, sur cette première visite du président Bazoum Mohamed à l’intérieur du pays, paraissent démagogiques et non sincères, se trompent énormément d’analyse.

Nous pensons que tous ceux qui se sont prononcés positivement sur cette mission présidentielle à Diffa , sont sincères et ont exprimé leur vrai sentiment.
La majorité de ceux qui se sont prononcés positivement, sont des hommes publics de conviction et non des démagogues.

Il faudrait plutôt reconnaître leur sincérité au lieu de s’en prendre à eux,  ils ont exprimé leur vrai sentiment dans un style, peut être d’opposant,  ce qui n’est  pas une mauvaise chose, car dans une véritable démocratie, il faudrait qu’il ait une majorité qui dirige et une opposition politique qui critique. C’est dans l’ordre normal des choses.

C’est une bonne chose que la majorité des nigériens, malgré leurs divergences idéologiques, s’accordent sur: les mesures sécuritaires, sanitaires , administratives, le soutien apporté par les plus hautes autorités du pays  aux populations déplacées du  fait de terrorisme et de banditisme armé.

C’est vraiment une bonne chose , cela ne signifie pas  qu’il n’existe pas une opposition politique au Niger, mais plutôt, ce ci explique qu’il y a des opposants responsables qui savent bien jouer leur rôle constitutionnel et qui sont soucieux de l’intérêt général, de la concorde nationale.

A notre humble avis, le comportement de la classe politique nigérienne dans son ensemble, son  soutien apporté aux plus hautes autorités ,dans la recherche de la quiétude sociale au pays , est une preuve de maturité politique et non une démagogie.

Il faudrait que les politiciens de la politique politicienne arrêtent de nous divertir, il est  grand  temps de regarder tous vers la même direction, c’est à  dire, les intérêts supérieurs du peuple souverain du Niger ,qui attend et espère des lendemains meilleurs.
C’est le Niger qui avance et qui gagne !

Par Issoufou BOUBACAR KADO MAGAGI.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also

Visite de travail du Président Bazoum à Maradi: La sécurité et le développement au centre des préoccupations

« Je suis fier du travail que vous faites, je vous félicite et vous encourage ». Ce s…