Home ACTUALITE La sécurité est le défi n°1 pour moi parce que c’est à moi de vous assurer la sécurité déclare le Président Bazoum
ACTUALITE - DEFENSE - 8 novembre 2021

La sécurité est le défi n°1 pour moi parce que c’est à moi de vous assurer la sécurité déclare le Président Bazoum

eabf7466-dfdc-4cdf-804d-6978bfc631fe

Le Président de la République S.E.M Mohamed Bazoum s’est rendu le samedi matin, à Banibangou dans le Zarmaganda  pour partager avec les populations endeuillées la douleur ressentie par le peuple nigérien suite à la barbarie perpétrée par des hommes sans foi, ni loi. 

Il  s’agissait pour le Chef de l’Etat de présenter de vives voix sa compassion au nom du Peuple nigérien et de la communauté internationale suite au décès de 69 de ses fils lâchement assassinés par les terroristes.

« C’est mon devoir élémentaire dans des instants de ce genre que je vienne personnellement partager avec vous votre deuil… »

«Chacun de vos villages porte le deuil de cette disparition tragique. Les morts sont toutes douloureuses, mais certaines le sont plus que d’autres. Et la façon dont 69 enfants de Banibangou viennent de mourir est quelque chose de très choquant. Tout le Niger est choqué, toute la communauté humaine a été choquée», a indiqué le Président Bazoum. «Je me devais de venir ici à Banibangou pour dire que cette souffrance est la mienne. C’est mon devoir élémentaire qui commande que dans des instants de ce genre je vienne personnellement partager avec vous, votre deuil, vous soutenir et vous réconforter dans cet instant de souffrance».

Le Président Bazoum a vivement condamné ces actes abjects perpétrés par des individus sans foi ni loi parfois, des jeunes ressortissants de cette zone qui commettent des actes aussi abjects. 

Cette situation sécuritaire est une très grande préoccupation, elle a augmenté dans tout l’espace, comme une épidémie, malgré les énormes efforts déployés par l’Etat, mais a réaffirmé avec forte conviction le Chef de l’Etat, elle ne saura durer. Nous travaillons à y mettre fin». 

 «Je suis venu avec les responsables militaires pour qu’ils entendent ce que vous dites et ce que vous voulez et qu’ils écoutent vos propositions ». «De tous les soucis que nous avons au Niger, l’insécurité dans la région de Tillabéri est la chose qui m’empêche le plus de dormir et sur laquelle je réfléchis le plus. C’est un défi pour notre pays, c’est le défi n°1 pour moi parce que c’est à moi de vous assurer la sécurité».

«Je voudrai que vous comptiez sur nous, sur les Forces armées nigériennes, sur la Gendarmerie nationale, sur la Garde nationale du Niger et sur la Police nationale. C’est leur travail d’assurer votre sécurité. Je comprends que vous ne soyez pas satisfaits de notre rendement et de nos performances. C’est normal que vous soyez révoltés et vous veuillez vous sécuriser vous-mêmes. Mais cette tâche est celle de l’Etat».

S’agissant de la cohésion nationale, le Chef de l’Etat a demandé à la population de Banibangou d’être patiente et tolérante, de ne suivre pas les agissements des individus égarés qui ne savent ce qu’ils veulent, qui ont font du tort à leurs parents et qui les exposent mêmes. «Mes chers frères et sœurs de Banibangou, nous sommes des musulmans. Je voudrai que nous ne le l’oublions jamais. Ceux qui tuent ne savent pas ce qu’ils veulent, ils sont des ignorants. Ils ne sont rien. Certes ils vous rendent la vie difficile, mais il faut surtout éviter que cela dégrade la relation entre les communautés. Les djermas, les peuls, les songhays les touaregs, les arabes et tous les autres qui vivent dans cet espace sont des frères. Ne suivez pas quelqu’un qui est égaré, qui se comporte de façon irresponsable et criminelle et qui pose des actes choquants. Je suis venu vous implorer mes chers frères de Banibangou pour que vous conserviez notre vivre ensemble ; notre convivialité de musulmans, de gens non violents tranquilles et qui reprouvent la violence».

 «Je repars en vous faisant la promesse ferme que j’étudierai les problèmes que vous m’avez soulevé, je les étudierai avec conscience et j’y répondrai de façon spécial. Mais nos moyens sont limités, il faut que vous le sachiez aussi. C’est pourquoi certaines questions peuvent prendre du temps, nous avons besoin de votre compréhension. Dans cette épreuve qui est la vôtre aujourd’hui, faites ce que Dieu a recommandé, la patience aussi. Mais votre sécurité c’est notre affaire, nous allons la prendre en charge de façon conséquence in sha Allah. Jamais nous ne vous oublierons, jamais vous ne vous sentirez seuls, nous serons toujours avec vous, devant vous pour vous protéger parce que c’est notre mission».

Notons que plusieurs représentants des populations se sont succédé à la tribune pour dire leurs préoccupations, exprimer des doléances et même faire des propositions en vue de faire face à la situation sécuritaire délétère dans la région.

Par Tamtaminfo News

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 02 DECEMBRE 2021

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour,jeudi 02 décembre 2021, dans la salle habitue…