Home ACTUALITE Le débat sur le départ à la retraite à l’âge 65 ans est-il un vrai débat ?
ACTUALITE - CONTRIBUTIONS - Politique - 25 février 2019

Le débat sur le départ à la retraite à l’âge 65 ans est-il un vrai débat ?

eabf7466-dfdc-4cdf-804d-6978bfc631fe

Quand on analyse  la pyramide des âges des  agents de la fonction publique nigérienne  , on s’apercevra que la tranche d’âge  des  agents qui donnent beaucoup plus  des résultats appréciables,  est  essentiellement constituée  des agents dont les âges  varient entre 50 ans et 60 ans. 

La plupart des jeunes cadres aujourd’hui n’ont pas l’expérience requise et la compétence nécessaire pour donner des résultats attendus.  Les  recrutements pour entrer dans la fonction publique ont été sérieusement entachés des fraudes et des irrégularités ces dernières années. 

L ‘expérience ne compterait  plus , le favoritisme, le clientélisme, la politisation à outrance de l’administration , ont été des facteurs négatifs qui ont impacté  sur la mauvaise performance de nos services publics.  Ceux qui donnent aujourd’hui des résultats appréciables comptent parmi les anciens. C’est une triste réalité. C’est de ce constat qu’il faut partir pour aborder le débat sur l’âge de départ à la retraite au Niger. 

Les nouveaux  qui viendront feront -ils mieux que ce qui vont partir, compte tenu de  certains paramètres réels  ?

C’est la problématique qui se pose. 

Le fait de repousser l’âge de départ à la retraite de 60 ans  à 65 ans, n’aura  aucune incidence négative  sur le recrutement de la jeunesse à la fonction publique. 

Le problème est d’ordre économique , financier  et de la volonté politique. Le départ à  la retraite à l ‘âge de  65 ans ne peut être un obstacle pour les recrutements des jeunes diplômés à la fonction publique.   Les obstacles ne peuvent être que de l’allocation des ressources et de la qualité des diplômes et connaissances  exigées  désormais des candidats à la fonction publique. 
La fonction publique n’est plus  le grand  pourvoyeur d’emplois de nos jours  , le secteur privé, les fonctions  libérales sont aujourd’hui plus pourvoyeurs d’emplois que la fonction publique. 

Cette problématique de pousser l’âge de la retraite de 60 ans  à 65 ans est une exigence  des critères de convergence de l’UEMOA, en effet,  dans la plupart de tous les pays membres de l’UEMOA, et  de la CEDEAO, avec le progrès scientifique, l’amélioration de l’espérance de vie, les agents publics dont les âges varient  entre 50 ans à  65 ans sont encore très  efficaces , très  opérationnels et plus  productifs que les autres  .

La jeune génération montante  a beaucoup plus intérêt à  apprendre auprès des anciens que de se lancer dans la course à l’enrichissement illicite et autres facilités de la vie.

Une analyse approfondie de certains dossiers financiers  traités par certains jeunes fonctionnaires  fait apparaître beaucoup des défaillances qui sont  à l’origine d’énormes pertes d’argents à l’Etat du Niger. 

La génération montante a intérêt à insister sur la qualité de la formation professionnelle, sur la rigueur dans la procédure de recrutement à la fonction publique, afin que ceux d’entre eux  qui seraient recrutés puissent  donner plus des résultats appréciables que maintenant. 

Le risque serait plus grave de  vider la fonction publique de ses meilleurs cadres si jamais on laisserait partir beaucoup des  cadres  à l’état actuel des services publics,   à la retraite. Une étude sérieuse s’avère très nécessaire, il faudrait dépassionner le débat , le débat devrait se poser en terme d’efficacité de la fonction eu égard aux résultats que donnent ces jeunes, pleins d’énergie et d’ambition mais mal préparés pour bien assurer la relève.   Ces jeunes mériteraient un bon encadrement d’odre pratique, et d’éthique. 

Qu’on  le veule ou pas nos services publics sont actuellement en nette régression par rapport  aux services publics  fournis dans les années de 1969 à  1987 . C’est dû à un mauvais encadrement de la génération montante. Il serait hautement souhaitable que les critères de bons  encadrements soient bien pris compte dans toute analyse sur le recrutement à la fonction publique.

Au niveau du secteur privé et de la fonction libérale, les critères intégrité morale , de  rendements , de  l’efficacité  dans les tâches  sont toujours mis en avant dans les recrutements contrairement à la fonction publique, durant  ces vingt  dernières années. 

Ici il ne s’agit pas  de se débrouiller pour obtenir un diplôme souvent dans des conditions très  douteuses et  venir jouer au grand patron dans un grand bureau  mais incapable de produire   des  bons  résultats dans la fonction publique. C’est l’efficacité qui est mise en valeur et non les diplômes. 

Les nombres  importent peu, ceux qui importent  sont des cadres jeunes , compétents, intègres, rigoureux et expérimentés, or Dieu seul sait , notre fonction publique renferme beaucoup des lacunes, qu’il faudrait  nécessairement combler  si nous voudrions compter parmi les Nations qui gagnent. 

Que l’âge de la retraite soit poussé à 65 ans ou pas , la problématique qui se pose à notre pays, est la suivante : avec l’adoption des budgets programmes dans les  pays membres de l’UEMOA, la fonction publique ne sera plus une  fonction permanente,  à occuper   un poste permanent  mais elle sera un métier qui exige des résultats  comme aux États-Unis d’Amérique et autres pays englophones . Car les agents seront évalués et promis  dans leurs emplois , en fonction des résultats remarquables qu’ils donneront  et non en fonction des diplômes qu’ils  accumuleront.  

Le monde évolue, c’est le résultats qui comptent maintenant. 

Actuellement, même pour confectionner une simple nomenclature des pièces justificatives des recettes, ou élaborer  quelques études relatives  aux  réformes dans le domaine des finances publiques, l’Etat du Niger   fait  appel à des consultants étrangers ou  à des fonctionnaires à la retraite , cet état de fait et cet état d’esprit doivent cesser.

Par conséquent le débat sur l’âge de départ à la retraite se devrait de faire appel à  beaucoup de réflexions  de la part de plusieurs techniciens de plusieurs domaines de compétences de la fonction publique  , il faudrait beaucoup des calculs et de réflexions  avant de prendre la  bonne décision. 
Au niveau de l’UEMOA le débat a eu lieu de manière scientifique, il appartiendrait aux techniciens nigériens des services publics de bien poser le débat en le débarrassant de toutes sortes  pollutions.  

Avec l’introduction des projets programmes dans notre principe de gestion, la contractualisation de la fonction  publique serait inévitable. 

Les ministres ordonnateurs principaux des budgets programmes seront jugés sur la qualité des résultats,  par conséquent y compris sur de la qualité des dépenses du personnel. 

Il serait souhaitable de ne pas se tromper de débat.  La politisation à outrance  de ce débat ne peut que mener à une décision contreproductive.
À bon entendeur salut !

Par Issoufou Boubacar Kado Magagi.

55 Comments

  1. Monsieur Issoufou Kado merci pour votre contribution à un débat qui, par nature, se veut clivant. En tant que démographe, j’espère apporter ma modeste contribution à ce débat en y intégrant la notion de représentativité. Le Niger est un pays dont les âges médians et moyens sont de 15 ans. Cela signifie que 50 pourcent de la population a moins de 15 ans. C’est un record dans le monde. Parallèlement, l’espérance de vie est de 60 ans, soit l’âge de la retraite actuelle. Qu’est-ce qui pourrait donc justifier de mettre la barre plus haut pour la retraite lorsque la représentativité voudrait qu’au contraire on fasse redescendre l’âge de la retraite pour qu’il soit plus en phase avec les réalités de la pyramide des âges.
    Monsieur Boubacar, très chère Grand Frère, les pays dans le monde, ceux sérieux du future de leurs élites, qui ont un âge de départ à la retraite au-dessus de 60 ans sont ceux qui ont amorcé la transition démographique il y a des siècles. Leur esperance de vie est en moyenne comprise entre 78 et 86 ans!! Ils sont donc obligé de rallonger l’âge de départ minimum légal afin de palier au vieillissement de la population active et au manque de renouvellement générationnel (deux enfants ou moins par couple).
    Voici donc en quelques chiffres ma modeste contribution. Elle est perfectible et se veut sincèrement candide. Encore une fois merci d’avoir eu ce courage que l’on vous a toujours connu, de poser un débat d’intérêt général aussi enrichissant.

  2. La compréhension que j’ai de ce post de Issoufou Boubacar Kado Magagi, il voulait donner son avis à partir des constats très amers du fonctionnement médiocre des services publics .
    Il a bien expliqué qu’il faudrait bien prendre des précautions avant de laisser partir un nombre très important des agents publics à la retraite, ce ci pour ne pas commettre la même erreur des années 1990 où notre retard tarde à être rattrapé du fait que beaucoup des enseignants, infirmiers, cadres , qui n’avaient que 30 ans de services sont mis à la retraite.
    Les jeunes qui sont à la quête de l’emploi pesent que ce post est contre leurs intérêts.
    Au contraire ce post vous éclaire sur le débat, le départ à la retraite à l’âge de 60 ou 65 ans n’aura aucun impact sur le recrutement à la fonction publique.
    Il faudrait pas bous tromper de débat, de combat.
    Le combat que vous devriez faire est celui d’influencer la politique d’emplois.
    Les mesures fiscales incitatives à la création des entreprises, par conséquent des emplois. Mais vous focaliser sur le départ à la retraite pour trouver l’emploi est une fausse route .

  3. C’est vrai les choses ont changé !
    Nous tendons vers la contractualisation de la fonction publique avec l’adoption des budgets programmes .
    La fonction publique cherche à se rationaliser, il n’aura plus d’emplois à occuper de façon permanente sans rien produire.
    À bon entendeur salut! Comme dirait Kado !

  4. C’est vrai que les deux dernières générations des agents publics ont pêché par un manque des résultats plus appréciables si non nous ne serions pas les derniers comme dit quelqu’un sur ce forum.
    Les jeunes qui s’agitent en croyant que quand il aurait départ à la retraite, il aurait un nombre important d’emplois à pouvoir, se trompent énormément.
    La fonction publique telle qu’elle est organisée aujourd’hui ne peut plus être un pourvoyeur d’emplois comme par le passé.
    C’est la réalité. Il faudrait explorer vers le secteur privé ou les fonctions libérales.
    Vous faites des illusions en croyant le départ à la retraite peut être un déclic pour la création d’emplois. La création d’emplois se fait à travers les industries, le petites et moyennes entreprises et la fonction libérale.

  5. « La plupart des jeunes cadres aujourd’hui n’ont pas l’expérience requise et la compétence nécessaire pour donner des résultats attendus. » RAISON DE PLUS POUR LEUR FAIRE DE LA PLACE EN FAISANT QUITTER LES PLUS VIEUX LE PLUS TOT. EUX (les anciens) QUI AURONT ACQUIS DE L’EXPERIENCE SERONT MIEUX PLACES POUR L’ENTREPRENARIAT……

    1. Ce n’est pas évident ! Le renouvellement ne se fera comme vous croyez !
      Les données ont changé, la fonction publique nigérienne ne sera plus une fonction permanente mais, avec les budgets programmes, elle sera contractuelle.
      Le monde évolue, les choses sont en train de changer. C’est la réalité.

  6. Au départ l’âge de départ à la retraite était de 50 ans puis cet âge a été repoussé à 60ans.
    Le débat actuel porte sur une éventualité de passer de 60 ans à 65 ans .
    Le camarade KADO a fait un constat réel, il propose une étude approfondie avant de prendre la décision. Je ne vois rien de mauvais dans son raisonnement. Il préconise une intensification des encadrements des jeunes cadres afin qu’ils pproduisent des résultats plus appréciables que maintenant.
    La génération montante se devrait d’être lucide , de voir la réalité en face que de se mettre à faire des fausses accusations.

    1. Et dites nous svp quels avantages notre pays a tiré du passage de 50 à 60 ans? Amélioration des services publiques? Ceux qui sont restés se sont ils attelés à former leurs cadets? Il faudrait peut-être commencer par dresser un diagnostic complet avant de prendre une nouvelle décision d’extension. À ce rythme l’âge de la retraite au Niger sera un jour de 80 ans 🙂

  7. C est ce kon appel un jugement facile, discriminatoire base’ sur aucune étude sérieuse k d affirmer de telles balivernes.l histoire est la ,têtue,pour nous rapler k malgres cette fameuse tranche de âge,le Niger reste bizarrement dernier de la planèste .où est donc le rendement de ces « anciens » ? A mediter

    1. Lire tranche d âge..et puis si ses avocats dans ce forum reconnaissent k bien k son travail ne soit pas scientifique,il peut quand même poser la problématique.et bien si cela est vrai,kil laissent aussi aux autres, d émettre des critiques.c est ça la democratie

    2. Monsieur Omar , les faits sont têtus, Kado sait de quoi il parle. Le constat est réel les jeunes cadres de maintenant sont trop pressés, ils veulent vite s’enrichir.
      Aujourd’hui que vous l’acceptez ou pas les services publics sont de mauvaise qualité par le fait que la majorité de ceux qui les animent n’ont , soit aucune expérience, soit aucune capacité à bien accomplir leurs missions . Le constat est amer, c’est à tous les niveaux de l’administration.
      Ce n’est pas la peine de jacasser de faire les procès des anciens. Il faudrait vous remettre en cause, se corriger, se mettre à donner le meilleur de vous, au lieu de colporter des fausses nouvelles de bureau en bureau en vue de chercher à obtenir ce que votre capacité intellectuelle ne peut vous procurer.
      Certes parmi les jeunes cadres il ya toujours des exceptions, comme parmi les anciens, des brillants éléments qui sauvent souvent les meubles.

      1. « Aujourd’hui que vous l’acceptez ou pas les services publics sont de mauvaise qualité par le fait que la majorité de ceux qui les animent n’ont , soit aucune expérience, soit aucune capacité à bien accomplir leurs missions . Le constat est amer, c’est à tous les niveaux de l’administration. » Et donc ce sont ceux là même que vous voulez encore garder jusqu’à leurs 65 ans?!

        1. Monsieur Hamza,
          Il faudrait bien lire le contenu, ici nous avons posé une problématique avec quelques ébauches de solutions, rien n’est formel, nous discutons de toutes éventualités qui peut arriver. Nous demandons à chacun selon sa capacité de faire des propositions. Nous n’omposons aucune mesure, nous essayons de faire quelques ébauches de solutions provisoires, à travers le débat peut-être nous arriverons un consensus. Toujours est il provisoire, la décision finale revient au pouvoir politique.

  8. Monsieur Assoumana , de deux choses l’une : ou vous n’avez pas lu l’article ou vous etez de mauvaise foi.
    Quand vous parlez d’appriori et de bibliographie, vous faites preuve d’un grand complexe.
    Ici un citoyen nigérien a donné son avis sur un sujet bien précis, le départ à la retraite à l’âge de 65 ans.
    Nul part, il a insulté quelqu’un !
    Il a fait un constat qui est juste et il fait des propositions. Il précise bien qu’il n’est pas formel, donc c’est un débat ouvert.
    Les faux diplômes dont il parle est une réalité que certains intervenants sur ce forum ont reconnu, avec témoignages à l’appui. Les concours qui sont entachés d’ irrégularités, sont réels, des fonctionnaires du ministère de la fonction publique sont actuellement en prison à cause des ses fautes.
    Les défaillances de jeunes cadres ? Referez vous aux différentes affaires qui ont fait perdre des milliards à l’Etat du Niger. ( mukurugate, AFRICARD, à la poste , CAIMA ect .
    Ici il ne s’agit pas d’un article universitaire, il s’agit d’un post très concis destiné au débat sur le Web.
    Nous n’avons pas besoin des articles coupés etcollés ,que vous puisez sur Google, dont vous êtes champion.
    Arrêtez votre diversion, l’article reflète bien la réalité nigériennne, si tu n’as rien trouvé sur Google, ce que personne n’a publié sur le sujet. Si tu as une contre proposition ou des arguments scientifiques irréfutables tu les fais valoir, nous apprécions. Mais c’est facile de détruire que de construire ! Soyez constructif monsieur Assoumana ! Nous savons lire entre lignes, nous comprenons bien votre intention, elle ne marche pas ici ! Allez ailleurs ! Ici c’est un forum sérieux, courtois, les petits voyous n’ont pas leur place .

    1. Beaucoup d’incivilités de votre part pour une demande que je vous assure est de bonne foi. Je demande simplement, avant d’aller de l’avant dans ce débat, sur quelle étude sérieuse il se base pour qualifier ainsi la jeunesse. Si cela vous permet de conclure que je suis un « petit voyou » alors là je comprend mieux la base du raisonnement. Je vous remercie de votre contribution. Elle montre à suffisance les carences intellectuelles dont vous faites preuve. Aucun argumentaire sérieux, aucune méthodologique, une analyse décousue, et des insultes à l’appui; bref, une perte de temps pour tous. Bonne journée.

  9. Assoumana qui, à 7:09 de ce 26, 2019 a balancé ce =>

    …Aucune étude préalable n’est citée pour étayer les arguments. Juste des faits sortis de la tête de l’auteur ou peut-être de son expérience. Ce n’est pas très scientifique, ça manque de sérieux. Pourrait-on me rappeler le domaine d’expertise de l’auteur svp? Je ne le connais pas et ne trouve aucune biographie sur google…

    C’est plutôt toi qui n’a aucune biographie et n’es pas présent sur Google.

    Dis-nous comment on trouve la biographie de quelqu’un sur google!

    Pertinemment, l’on ne peut trouver quelqu’un qu’à travers ses mots sur Instagramme, Tweeter, Tamtaminfo, Face Book, Alterinfo, R-sistor… vulant dire qu’on ne peut se trouver sur l’Océan ou la mer au lieu d’une caravelle, un drakkar, un bateau ou au moins un chalutier.

    Assoumana! Peux-tu nous dire l’expertise évidente de tous ceux furent participants à notre Conférence Nationale Souveraine de 101 jours qui n’a accouché que ce que nous vivons, 28 ans durant – Hypocrisie des uns, la Fourberie des autres, sans tracer une ligne de conduite très sûre encore moins de principes fiables établis auxquels chaque nigérienne et chaque nigérien devait s’y conformer?

    Nous pataugeons dans des marécages boueux aux sables mouvants de la pauvreté et la misère qui nous avalaient où peu d’entre les citoyens qui se disent démocrates, pensent à la Démocratie citoyenne.
    N’est-ce pas que la démocratie n’est fondée par le grec Clystène (qui n’est d’ailleurs historiquement pas un individu, mais plutôt – un groupe d’individus) équivalent à l’union des champions sportifs qui eurent remportés, chacun dans sa disciplines (aux Jeux Olympiques à l’Olympie) la médaille d’or et du coup, la RENOMMÉE INTERNATIONALE. Ceux-ci s’entendent à regrouper leurs dauphins autour d’eux pour mener une campagne de sensibilisation des peuples afin de les soutenir contre l’oligarchie des rois, reines, empereurs, impératrices qui exploitaient en maltraitant leurs peuples avec pour seule armes puissantes, leur renommée aux fins de combattre les dirigeants sanguinaires et offrir la LIBERTÉ.

    C’est ainsi qu’est née la SOCIÉTÉ CIVILE citoyenne mais non celles-là dont nous entendons les acteurs jaser aux micros des radios et TV en parlant pour simplement parler sans donner de plus positif aux citoyens.

    Et, c’est de cette SOCIÉTÉ CIVILE grecque originalement fœtusée à partir de l’Afrique dans l’espace entre Kano au Nigeria, Tombouctou au Mali, Hidjaz’Dounia à l’irrazer de la région de Tanout/Zinder au Niger et le Soudan renfermant le Tchad, le Cama’roua/semblable à l’eau en haoussa, linguistiquement considéré Cameroun par le colon, le Soudan jusqu’à l’Erytree, l’Éthiopie et l’actuelle Égypte dont l’ensemble s’appelait autrefois « le Sud’an ou la Haute Égypte » car la Basse Egypte n’est autre que le Cana’an renfermant la Jordanie, la Syrie, la Palestine…

    Pardons applique-toi ces quatre des 30 RÈGLES PRINCEPS DE LA VIE EN SOCIÉTÉ dont le Maitre ZaksKab a élaborés, mis au point et donné à qui veut développer sa moralité:

    … 02 – Aime ton prochain;
    03 – Ne fais point le mal;
    04 – Fais le bien;
    05 – Laisse parler les hommes;

    …24 – Sache que ce n’est pas ta place qui t’honore, t’élève ou te rabaisse ; mais, la façon dont tu l’exerces;
    25 – Lis et profite des idées des autres; vois et imite les bons comportements; réfléchis et travaille, rapporte tout à l’utilité de tes frères et ta communauté, c’est travailler pour toi-même ; car, le travail libère l’homme;
    26 – Sois satisfait du peu gagné à la sueur de ton front, content de tout, partout et avec tout…

    À la fin, je t’en supplie Assoumana, de t’appliquer le Hadith du Saint Prophète Mohamed (rsaws) qui a dit aux croyants (Juifs, Chrétiens et Musulmans):

    « Ô, CROYANTS, SI VOUS N’AVEZ RIEN DE BON À DIRE, MIEUX VAUT VOUS TAIRE ».

  10. j ai lu avec interet la contribution de M Kado je pense que meme dans certains pays on a modulé l age de départ à la retraite en fonction de la caégorie. bref il faut poursuivre la reflexion mais moi je proposerai 62 ans car il faut aussi jouir d un repos bien mérité

  11. Je n’ai jamais vu un article avec autant d’à priori et de stéréotypes sur la jeunesse que celui là. Aucune étude préalable n’est citée pour étayer les arguments. Juste des faits sortis de la tête de l’auteur ou peut-être de son expérience. Ce n’est pas très scientifique tout ça. Ça manque de sérieux. Pourrait-on me rappeler le domaine d’expertise de l’auteur svp? Je ne le connais pas et ne trouve aucune biographie sur google.

  12. M. Maikolonché,c’est Allah qui a empêché à ce qu’un vieil homme de 60 ans prenne une lycéenne ou bien c’est votre vision?M. Kado,vous a t-il congédié de chez lui pour avoir demandé la main de sa fille?Vous voulez du travail ? Il faut implorer Allah et non vous en prendre à un citoyen qui n’a fait qu’exprimer ses opinions .

    1. Vous le savez aussi bien que moi que la religion n’interdit pas l’union d’un vieux de 60 ans et une jeune fille mais la decence oui. Je n’éprouve pas d’animosité envers Mr Magagi mais je fais un constat sur la generation dont il fait partie, une generation qui échoué et fait de notre pays le dernier sur terre. J’ai un travail mais j’ai dû partir loin de mon pays et quand je vois la situation de mes frères qui sont au pays je suis peiné et attristé. Ils sont plus competent et plus courageux que moi mais ils luttent contre un systeme pervers que les anciens veulent prolonger jusqu’à la tombe, ça fait extrêmement mal.

  13. Mr Magagi est peut être brillant et patriote mais la génération dont il fait partie a échoué lamentablement sur tous les plans. La première génération post indépendance a fait honneur à notre pays et a travaillé avec dignité; la deuxième génération a déçu et n’a produit aucun patriote digne mise à part le président Baré. Sous leur faux air de père de famille exemplaire allant à la mosquée constamment ils sont les derniers hommes en terme de moralité et de dignité. Comment comprendre des vieux de 60 ans qui se marient avec des filles du lycée alors qu’ils ont des fils qui galèrent et ne peuvent même pas songer au mariage, notre société est pourie et tombera comme un fruit mûr le moment venu c’est unévitable. Jamais nous n’aurons un Justin Trudeau ou un Cameron ou un Obama ou Macron au Niger car nous vivons dans une gérontocratie qui a pour seule idéologie le traditionalisme moyenageux couplé a une religiosité de façade depourvu de tout sens de l’honneur. C’est nos parents et ils nous ont trahi et déçu, quelle misère d’être jeune dans un tel piège.Les jeunes souffrent en silence et sont écrasés sous le poid de cette société et de ces traditions à la con, rétrogade et archaique. Le jour ou l’étincèle va s’allumer nous allons vous détruire et ce sera la fin de votre monde.

  14. M. Kado, je vous apprécie énormément pour vos contribution car vous avez au moins le mérite de poser le débat et ce de manière très intelligente. Cependant, il faut avouer que la génération des « anciens » a échoué. Il faut savoir tirer sa révérence et donner leur chance aux plus jeunes. Au pire ils feront comme leurs prédécesseurs; au mieux, ils redresseront la barre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also

L’HEURE EST A L’UNION SACREE DERRIERE LE MENA NATIONAL ET SES RESPONSABLES

Certes, les deux défaites du Mena national pourraient soulever un tollé et c’est légitime …