Home ACTUALITE Le nouveau code électoral adopté en l’absence de l’opposition…
ACTUALITE - CONTRIBUTIONS - POLITIQUE plus - 28 janvier 2019

Le nouveau code électoral adopté en l’absence de l’opposition…

eabf7466-dfdc-4cdf-804d-6978bfc631fe

Un nouveau code électoral a été adopté au Niger en l’absence des partis de l’opposition qui en contestent certains articles, notamment l’article 8, qui porte sur l’éligibilité des candidats. Pour l’opposition nigérienne, cet article empêcherait le leader du parti LUMANA FA,  Hama Amadou, en exil en France, de se présenter à la future présidentielle. Les partis au pouvoir et ceux présentés comme non-affiliés, ont cependant voté ce nouveau code.

Le nouveau code électoral a été adopté à l’unanimité des acteurs politiques, présents à la réunion du Conseil national du dialogue politique – le CNDP -. 

Les sept articles qui ont provoqué le départ de l’opposition et qui sont relatifs, entre autres, à l’éligibilité des candidats et à la composition des membres du bureau de la Céni ont trouvé des solutions consensuelles, selon le président du CNDP, le Premier ministre Brigi Rafini. « Les membres du comité ont fait un travail excellent. Notre code électoral fait l’objet d’un consensus parfait », assure le Premier ministre.

La majorité présidentielle et les partis non-affiliés s’en félicitent également. « Notre code va être encore plus consensuel qu’il ne l’était dans sa mouture ancienne. Il vaut mieux que les partis de l’opposition prennent part au processus électoral dès maintenant, plutôt qu’ils aient à le faire plus tard », se félicite le ministre de l’Intérieur, Bazoum Mohamed.

Dans une déclaration rendue publique la veille, l’opposition a annoncé qu’elle ne se reconnaît pas dans ce nouveau code. « L’opposition politique nigérienne annonce qu’elle ne participera pas. L’opposition ne fera donc pas de la figuration pour légitimer une telle farce ».

Avec l’adoption de ce nouveau code électoral, nombreux sont les observateurs qui se demandent si l’opposition nigérienne ira bien aux futures élections.

Par RFI

  1. Pour ceux d’entre nous qui ne l’ont pas encore compris, sachez que le vrai mal du Niger s’appelle Brigi Rafini qui est devenu avec le temps grace a sa duplicite, son opportunisme et son incompetence averee une tumeur dans le corps nigerien qui finira par lui etre fatal. Le pantin qe Issoufou et de Bazoum qu’il est devenu aura eu raison du CNDP que les nobles fondateurs avaient bien voulu confier au PM en raison de la hauteur de sa position et de la competence et du sens de responsabilite qui sont attendus de son incubent. Helas, en choisissant brigi, issoufou savait ce qu’il faisait, c’est a dire sacrifier l’efficacite de la coordination de l’action gouvernementale au profit de manoeuvres politiciennes avec pour instrument un homme lige, un pantin opportuniste sans honneur et sans dignite aucune. Quelle deception.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also

Incendie à l’école primaire Pays-Bas Talladjé : la première dame au chevet des victimes

La Première Dame, Hadjia Hadiza Bazoum Mohamed accompagnée d’une très forte délégati…