Home ACTUALITE Niger : vers la création d’une assemblée interparlementaire du G5-Sahel
ACTUALITE - CONTRIBUTIONS - POLITIQUE plus - 18 juillet 2018

Niger : vers la création d’une assemblée interparlementaire du G5-Sahel

eabf7466-dfdc-4cdf-804d-6978bfc631fe

Les présidents des parlements des pays membres du G5-Sahel ont entamé, mardi à Niamey, une réunion devant aboutir à un mécanisme parlementaire d’accompagnement des efforts du G5-Sahel dans sa lutte contre le terrorisme.  Cette rencontre dirigée par le président de l’Assemblée nationale du Niger, Ousseini Tinni, se déroule en présence des présidents des parlements du Mali, du Burkina Faso, de la Mauritanie et du Tchad, mais aussi du président du parlement européen et d’une délégation de l’Assemblée nationale française.

Au menu des discussions, des questions relatives au terrorisme, à la migration, au fanatisme religieux, mais surtout à la création d’un organe de contrôle démocratique de la gouvernance du G5-Sahel, qui sera composé de parlementaires des pays membres de l’organisation.

Un organe de contrôle que le président Ousseini Tinni appelle de tous ses vœux car, selon lui, « il est indispensable que l’intégration des moyens sécuritaires et la coopération économique dans la sous-région soit une affaire des peuple ».

Il faudrait de ce fait, a-t-il poursuivi, attribuer à cet organe « une vocation de veille, de conseil, d’information, pour mieux créer une synergie des actions visant à assurer la pérennité des programmes de développement et de sécurité dans cette zone ».

Selon le président de l’Assemblée nationale du Niger, le projet portant sur une structure parlementaire du G5-Sahel a été initié par l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie puis enrichi à Paris par un collège de points focaux.

« C’est donc ce projet de résolution qui doit être finalisé par les présidents d’Assemblées réunis à Niamey », a-t-il conclu.

SA/te/APA

[author ]Source: Agence de Presse Africaine[/author]

  1. Bonjour,

    Trop d’institutions d’intégration inutiles, car elles resteront inefficaces, tout comme les parlements nationaux dans chacun des pays du G5. Pire le parlement malien, qui est ne peut même pas libérer Kidal, donc comment peut-il aider le G5. Les autorités maliennes sont d’une incompréhensible inconscience patriotique, pour exemple récent, le Chef d’état major du G5, vient d’être limogé, suite à l’attaque de sévaré. Ils sont trop esclaves de la france. C’est triste tout simplement.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also

61ème anniversaire de la proclamation de l’Indépendance du Niger: Inauguration de la route Zinder-Tanout et posé la première pierre pour la construction d’une centrale thermique de 22 mégawatts à Zinder

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SE. Mohamed Bazoum a lancé, le 3 août 2021,…