Home Diplomatie Pour la première fois dans l’histoire de notre processus électoral, les citoyens nigériens ont utilisé d’autres méthodes socio-culturelles pour sécuriser les choix du peuple souverain…
Diplomatie - 26 décembre 2020

Pour la première fois dans l’histoire de notre processus électoral, les citoyens nigériens ont utilisé d’autres méthodes socio-culturelles pour sécuriser les choix du peuple souverain…

eabf7466-dfdc-4cdf-804d-6978bfc631fe
Le Niger est dans l’expectative, en attendant la publication des résultats des élections législatives et présidentielle du week-end dernier. © REUTERS/Joe Penney

En effet, cette année, le degré de suspicion de fraudes  électorales, à l’occasion des élections générales constitutionnelles  ,  a atteint un degré jamais égalé , de telle sorte que les oulémas en collaboration avec certains acteurs politiques, ont décidé de sortir le livre Saint, le Coran, pour dissuader toute tentative  des fraudes.

Ils ont organisé des prières et lectures du livre Saint le Coran, afin que ces élections générales se déroulent dans des bonnes conditions et dans le respect des choix du peuple souverain.

Les oulémas ont imploré Dieu le plus puissant afin que sa sanction devine frappe tout  complice et coauteur des fraudes électorales.

Les acteurs de la société civile, observateurs des élections, ne sont pas  aussi en reste , pour des élections, libres, démocratiques, crédibles et transparentes. Une ligne verte a été créée par ces derniers pour prévenir toute fraude électorale. ( +227 85 98 80 80 ou +33748 33 51 34 ) Ce qui prouve une prise de conscience générale des citoyens nigériens sur la nécessité absolue de protéger leurs votes.

On serait tenté de trouver la présence des observateurs extérieurs budgétivores,  inutile car les citoyens nigériens ont décidé cette année de protéger leurs votes par tous les moyens de droit et de coutumes traditionnelles.

Aux organes chargés de l’organisation des élections générales constitutionnelles de prendre des dispositions diligentes et utiles afin de créer les conditions nécessaires pour un scrutin apaisé, crédible, honnête et transparent. Ce qui créerait un climat de confiance entre les électeurs et les organes chargés d’organiser les élections générales constitutionnelles.
C’est le Niger qui gagne et qui progresse  dans la paix sociale !

Par Issoufou BOUBACAR KADO MAGAGI.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also

La Cour des Comptes a remis jeudi au Président de la République un Rapport Général Public 2020

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a reçu jeudi en fin…