.::. Tamtaminfo

Une attaque des bandits armés à Bassira fait 04 morts et 2 blessés

Une attaque des bandits armés à Bassira fait 04 morts et 2 blessés

Le camp avancé de la gendarmerie du village de Bassira, commune Urbaine de Tibiri, département de Guidan Roumdji a été attaqué tôt le jeudi 22 février 2024 par des bandits armés. Cette attaque a fait 04 morts et deux blessés dans les rangs des Forces de Défense et de Sécurité (FDS).

Selon les explications du chef de poste, cette attaque a été mûrement planifiée, vue la tactique utilisée pour cette attaque et le nombre d’assaillants qui atteint plusieurs centaines.

Aussitôt informés, le gouverneur de la région de Maradi, le Contrôleur général de la Police Mamane Issoufou  s’est rendu sur les lieux. Il s’agit pour lui de présenter ses condoléances  et celles des plus hautes autorités de notre pays, mais aussi remonter le moral de ces vaillants soldats et donner des instructions pour parer à toute éventualité.

Face aux éléments de ce poste, le gouverneur de la région de Maradi a rappelé qu’en intégrant ce corps, ils ont choisi de défendre notre patrie au prix de leurs vies. «  Vous avez fait ce choix en toute souveraineté car il faut des hommes nigériens pour défendre cette patrie » a-t-il dit.

Il fait remarquer que l’attaque du jour a prouvé que les FDS n’ont plus à faire aux voleurs de bétails ou preneurs d’otages pour les rançons. Pour cause, il a indiqué que cela fait des semaines  que plane cette éventualité, vues les renseignements sur des regroupements qui s’opèrent de l’autre côté de la frontière. « Ce matin, l’ennemie a décidé de s’en prendre à nous à travers cet affront. Et vous devrez laver cet affront » a-t-il martelé.

Toutefois, il a rassuré que cette attaque ne restera pas impunie et réaffirme la volonté des plus hautes autorités de notre pays  de doter les FDS en moyens adéquats pour accomplir leur mission.

Le gouverneur de la région de Maradi s’inquiète de la présence  des réfugiés parmi les populations des villages nigériens tout au long de la frontière avec le Nigéria. «  Nous allons discuter avec les partenaires pour les orienter dans des endroits plus appropriés, loin de la frontière pour pallier toute complicité avec l’ennemi.

De retour à Maradi, le gouverneur de la région de Maradi a rendu visite au blessé, hospitalisé à l’hôpital de référence de Maradi.  Les quatre soldats tombés seront  hunimés ce vendredi à Maradi.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *