Home ACTUALITE Vers une victoire sans appel du candidat Bazoum Mohamed
ACTUALITE - CONTRIBUTIONS - 22 février 2021

Vers une victoire sans appel du candidat Bazoum Mohamed

Le second tour des élections présidentielles s’est déroulé hier, 21 février 2021, dans le calme et la sérénité sur l’ensemble du territoire national, à l’exception d’un incident grave survenu dans la Région de Tillabéri, où un véhicule transportant des membres locaux de la CENI a sauté sur une mine, provoquant la mort de 7 personnes.

En trente 30 ans de démocratie, c’est la première fois qu’un président de la République va passer le témoin à un autre président élu au Niger et cela donne un caractère très particulier à  ces élections aux attentes des populations.

En attendant la centralisation des résultats par la CENI et leur proclamation globale provisoire, les tendances issues des PV provenant des bureaux de vote donnent une confortable avance au candidat Bazoum Mohamed, dont le score se situerait entre 55 à 65 % des suffrages exprimés valables.

En effet, d’après ces données issues des différents dépouillements dans les bureaux de vote à travers le pays, le candidat Bazoum Mohamed aurait fait un raz de marée dans les Régions de Tahoua, Maradi et Agadez. Il serait largement en tête à Zinder, au coude à coude à Dosso et le candidat Mahamane Ousmane aurait remporté la capitale Niamey et dans une moindre mesure la région de Tillabéri.

Nous rappelons, une fois  encore, que ce sont des tendances qui se dégagent  PV issus des différents dépouillements dans les bureaux de vote et qu’il revient à la CENI, seul organe habilité à proclamer les résultats globaux provisoires de cette élection présidentielle 2ème tour.

Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Issoufou Mahamadou, l’avait dit et redit que « le 2ème tour de l’élection présidentielle sera un scrutin libre et transparent. L’alternance pacifique qui a manqué au Niger, depuis des décennies va se réaliser. Je suis fier d’être le premier Président démocratiquement élu de notre histoire à pouvoir passer le relai à un autre Président démocratiquement élu. C’est un événement majeur dans la vie politique de notre pays et je suis fier aussi que les Nigériens en soient les artisans.

Grâce à la maturité politique de son peuple, le Niger est classé en bonne place dans le concert des pays démocratiques. «Je félicite la CENI pour l’extrême travail abattu jusqu’ici et l’encourage afin que ce 2ème tour s’organise conformément aux normes démocratiques internationales ».

Aujourd’hui, c’est le sacre de la parole donnée et le Niger et son peuple qui honorés, ce Niger qui est confronté à des défis immenses notamment des défis sécuritaires, démographiques, climatiques, des défis du développement économique et social et des défis sanitaires que constitue la Covid 19. Le Chef de l’Etat a aussi précisé que pour faire face à ces défis, il nous faut des institutions démocratiques fortes et stables. «Construire ces institutions a toujours fait partie de mes priorités et c’est suite à cela que je me suis employé depuis 10 ans à travers l’organisation des élections libres et transparentes comme le prouvent d’ailleurs les trois scrutins précédant celui du 13 et du 27  décembre 2020».

Selon le Répertoire national des bureaux de vote édité par la CENI, 7.446.556 électeurs sont appelés à élire le futur président de la République du Niger. Ils ont voté dans 25.978 bureaux de vote repartis dans les 266 communes que compte le pays. A Niamey, ils sont 513.107 électeurs répartis dans 1.127 bureaux de vote.

Le candidat Bazoum Mohamed déclarait à l’occasion de ce scrutin que le vote se déroule dans le calme, la discipline et que la chance soit avec le vainqueur tout en souhaitant que cette chance soit de son côté. Enfin le candidat Mohamed Bazoum disait aborder l’avenir avec beaucoup de sérénité et de calme.

Quant au candidat Mahamane Ousmane,  il déclarait, à l’occasion du scrutin, que  malgré les imperfections liées à l’organisation de ces différentes consultations, les nigériens ont cherché à exercer leurs droits et leurs devoirs en se rendant aux urnes. Le candidat Mahamane Ousmane soulignait l’importance de respecter le suffrage des citoyens avant de lancer un appel aux responsables à tous les niveaux à faire en sorte que chacun apporte sa contribution pour que ces élections soient propres, correctes et que les citoyens se retrouvent dans les suffrages qu’ils ont exprimés.

Par Ibrahim Aghali (Contribution Web)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Check Also

Plus jamais ça au Niger…

Après la proclamation officielle des résultats du second tour des élections présidentielle…